Il s'agit d'un magazine mensuel tout rescent fait par Stephane R.,un ancien de la promo 3 du CFJM. Nous avions l'habitude de nous appeler les "anciens" du CFJM pour dire les diplomes....et l'appellation ex-CFJM me parait encore un peu particuliere...Ce mois ci, deux ex(es) du mois...dont moi!

Ce qui est marrant, c'est qu'il est publie pile poil un an apres l'article de la chambre de Commerce

le texte retranscrit une version officielle et politiquement correcte de mon parcours professionel depuis mon diplome. Vous pourrez voir tout ca au lien suivant:

http://www.webzinemaker.com/admi/m6/page.php3?num_web=44918&rubr=4&id=312259

Armelle_Pelel'ex du mois

Armelle PELÉ 

Promo 8

"Je suis entrée au CFJM après une maîtrise de "commerce et affaires internationales" à l'Université de Rennes 1. Envie de repartir à l'étranger après une année en Espagne, c'est un peu par hasard que j'ai vu un prospectus du CFJM à l'IGR. A peine à quelques centaines de mètres de chez mes parents à Rennes, je ne suis pas allée chercher bien loin cette formation. Ma curiosité est grande puisque je ne connais quasiment rien du Japon et n'ai jamais appris un mot de japonais. L'année de DESS, est une année de plaisir, avec beaucoup de travail et des heures de bons moments passés avec les autres étudiants à la bibliothèque. Six mois dans une famille qui me fait découvrir les coutumes et me fait voyager, un stage chez "Godo Shusei"(2001), une entreprise japonaise du style "dinosaure" et me voilà partie pour quelques années au Japon. Mon premier emploi dans une boite qui ouvre des magasins de thé, je l'ai trouvé grâce à Godo Shusei. Quelques difficultés de l'entreprise m'ont remis sur un marché peu généreux en offres d'emploi. Après quelques mois de petits boulots pour progresser en Japonais, je trouve un emploi de chargée d'affaires internationales chez ERAI (Entreprise Rhône Alpes International - 2002) : assurément une très bonne école « du monde impitoyable du travail ». L'emploi y est extrêmement intéressant et enrichissant. Je quitte ce bureau pour m'épanouir professionnellement chez Ken Corporation (2003), un importateur japonais de viandes de porc. Seule occidentale, j'y suis responsable du service Import. Je travaille avec le monde entier et rencontre les directeurs des plus gros abattoirs du monde autour des meilleures tables de Tokyo (commentaire stéphane Robert : « on voit où s’est prise l’habitude de réunir tout le monde autour d’une table !) Apres deux ans, un besoin de plus d'autonomie et la situation de mon entreprise me poussent à la recherche d'un nouvel emploi. J'ai envoyé mon CV à la CCIFJ pour commencer doucement et 15 jours plus tard je rencontrais le directeur de Chambord et Cie France et son propriétaire Américain. En mai 2005, je commençais à travailler comme Directeur de l'antenne japonaise de Chambord et Cie et à représenter les confitures St Dalfour.

Le CFJM pour moi maintenant, c'est d'essayer de réunir les diplômés du CFJM vivant à Tokyo (et la promo en cours) une fois par trimestre : c'est toujours un plaisir a l'état pur! ».

Armelle PELÉ