2007_02_28_au_03_04_004Il y a un mois, les femmes japonaises revellaient leur amour a travers les chocolats de la St Valentin.

Qu'en est il de cette declaration? A-t'elle abouti? Etait-elle vaine? C'est aujourd'hui le resultat de la grande loterie du sentiment, enfin, c'est aujourd'hui le "white day", le jour blanc.

Ce soir, combien de jeunes femmes japonaises pleurent en mangeant des senbei, bicuits de riz japonais signifiant une reponse negative de la part de l'homme ayant recu le chocolat charge de sentiments le mois precedent?.......peu je pense, le coup des Senbei, ca ne se fait pas trop...et a quoi bon acheter des gateaux douloureux quand on peut s'abstenir! (Y-ont-il seulement pense!?)

Celles qui sont plus nombreuses je pense, ce sont celles qui ont fait chou blanc, qui n'ont recu ni friandise accompagnee de mots doux, ni senbei, celles qui ce soir sont dans l'interrogation...: Il a peut etre oublie le white day? Il n'est peut etre pas materialiste? Est-il indifferent?

Le plus souvent, l'homme japonais aura effectivement oublie cette fete a but lucrative. Il y a pourtant bien eu des rayons bleus et blanc dans les magasins, dans les convinience stores ou meme dans les couloirs de la station de Omotesando, mais je n'ai pas eu l'impression que les rayons etaient vides ce soir la. Il faut dire que pour un homme, il vaut mieux oublier le White day, le cadeau qu'il doit rendre a la belle devant couter 10 fois plus cher que celui qu'il a recu!

Je suis un peu negative, il doit bien y en avoir qui auront recu quelque chose de leur amoureux...surtout celles qui sont deja en couple - ...et oui, les couples officiels aussi font cet echange ...et le gars n'a pas interet a oublier sa dulcinee s'il ne veut pas une soupe a la grimace le 14 mars!

Pour eviter toute deception, le mieux est tout de meme de ne pas donner de chocolat du tout a la St Valentin!

Pour ces deux occasions que sont la St Valentin et le White Day, Laurent et moi ne nous sommes rien echange de "materiel"...nous profitons de chaque jour et partageons beaucoup.