Laurent vous a parle de la queue qu’il y a aux distributeurs des banques japonaises et m’invite a completer son article… que de choses a dire sur le systeme bancaire japonais! Le sujet est vaste et je risque de partir a gauche a droite dans mes explications, alors accrochez vous:

Vous vous posez certainement cette question apres l’article de Laurent: Mais pourquoi donc les japonais vont tant au distributeur alors que de nos jours, on peut faire les virements par internet et surtout, on paye tout en carte bleue ou en cheque!

Tout d’abord au Japon, les cheques n’existent pas. Pour ce qui est de payer par carte bancaire, ce comportement ne fait pas encore vraiment partie des reflexes de nos hotes japonais. La Solution : LE LIQUIDE bien sur!


Au Japon, pres de 90% des paiements se font en liquide.

Petite somme ou grosse depense, de votre cafe a votre ordinateur, tout se paye en liquide.

Si vous voulez voir a quoi ressemblent les yens, allez voir ici.

Le plus gros billet japonais est le billet de 10.000 yens (a peu pres 60 euros – 390 FF ....en ecrivant ca, je me souviens qu’a l’epoque ou j’etais etudiante, un billet de 10.000 yens equivalait a 500FF!!! (ToT)....pour 5FF j’avais 100 yens, aujourd’hui pour 5 FF, j’aurais 126 yens....sauf que maintenant, je ne suis plus une etudiante detentrice de monnaie francaise mais bien une salariee payee en Yens!! (ToT) Bouhouhouhouhouh...quelle deprime...regardez ce que ca donne en image : (Laurent n’a pas voulu nous déprimer, mais c’est en voyant ce graphique qu’on comprend le mieux la situation!)


Evolution de l’Euro par rapport au Yen ces 5 dernieres annees.

z

Mais je me perds, revenons a l’utilisation du liquide au Japon:

La perception de l’argent liquide ici n’a absolument rien a voir avec celle que nous avons en France. Je me souviens en France avoir eu un billet de 50FF qui restait plusieurs semaines dans mon porte-monnaie tant j’utilisais peu de liquide. Ici, il m’arrive souvent d’avoir deux, trois ou quatre billets de 10.000 yens sur moi. Bien sur, la securite du pays, le fait d’avoir tres peu de voleurs au Japon et de savoir que si on perd son portefeuille dans le metro, on le retrouvera au bureau des objets perdus tout aussi garni qu’au moment de sa perte, aide a vaincre la peur de perdre tout cet argent.

Mon portefeuille bien garni, que fais-je des mes billets de banque? He bien je paye mes factures dans un convenience store, je credite ma carte de transport Suica, je credite ma carte Edy (porte monnaie electronique) avec laquelle je paye mes cafes et autre onigiri au convini pres du travail…et voila, 4 billets deja partis, il faut que je pense a retirer a nouveau de l’argent!

Maintenant, si je vais dans un convini qui n’accepte pas ma carte Edy, et que je veux m‘acheter un “mild cafe au lait” de glico a 105 yens, que faire avec mon billet de 10.000 yens? 
En France, quand j’achetais une baguette de 2,90FF avec un billet de 100FF (...desolee, je parle en francs et en prix d’epoque!) j’avais le droit a une belle soupe a la grimace de la boulangere qui me demandait pas tres aimablement d’eviter de renouveller une telle operation. Traumatisee par cette boulangere francaise, la premiere fois que j’ai sorti un billet de 10.000 yens pour acheter un bento il y a pres de 7 ans, je me suis confondue en excuses en utilisant tous les mots de vocabulaire japonais appropries que je connaissais a l’epoque, et j’avais fini par gener la jeune caissiere qui etait plus desolee que moi de me voir si desolee, parce qu’a la base, cela ne lui posait absolument aucun probleme! Il ne faut pas avoir peur de sortir les gros billets au Japon, c’est “monnaie courante” (ha ha , voila une expression bien appropriee pour ce sujet ;-))


Bien sur, pour un achat du type television ou ordinateur, l’utilisation de la carte bleue est possible, mais pour motiver les consommateurs a payer en liquide, les grandes chaines de l’electromenager comme Bic Camera ou Sakura-Ya n’hesitent pas a penaliser les malheureux qui n’auraient pas pris le risque d’amener la somme en liquide en leur retirant une partie de leurs points bonus. Tout est fait pour encourager le consommateur japonais a utiliser de l’argent liquide.

Voila donc une societe qui ne jure que par l’argent liquide. Pour retirer son argent donc, il faut s’armer de patience et faire la queue de preference pour eviter de payer 105 yens en dehors des heures d’ouverture dans votre banque (jusqu’a 15h00 du lundi au vendredi), ou 210 yens depuis un distributeur de convenience store (prenant en compte qu’une banque japonaise comme MUFJ  ou Mitsui-Sumitomo ne vous delivrera pas un yen avec une carte de chez Mizuho!). Comme l’indique Laurent dans son article, les guichets ne sont pas ouverts 24heures sur 24, et je me souviens tres bien il y a trois-quatre ans a peine de l’acharnement pubilitaire televise de la MUFJ qui se disait extrement moderne et devouee a ses clients puisqu’elle etait la premiere banque japonaise a mettre a disposition de ses usagers des distributeurs 7/7 24/24 (mais pas partout...)

Les pires jours pour aller au distributeur sont incontestablement le 25 du mois, jour de paye et de remboursement des emprunts, et les fins de mois en general avec le paiement des loyers et des factures.