Premiere regle : la patience ! Lorsqu'on habite au Japon et qu'on souhaite y faire du tourisme, il faut etre pret a faire la queue, car bien souvent tout le monde a envie d'aller au meme endroit, au meme moment. C'est un peu pareil en France, mais de maniere moins exacerbee et plus lissee. Ici, absence de RTT et tabous lies aux conges obligent, les departs sont encore plus concentres qu'en France : au moindre jour ferie, ou lorsque le spectacle de la nature est au plus beau (cerisiers en fleurs, momiji (erables locaux) qui virent au rouge, c'est le moment du koyo que nous sommes alles voir a Kyoto l'annee derniere), tout le monde part en meme temps, de preference pour aller au meme endroit. Alors on fait la queue pour un peu tout : avoir une place assise dans le train, monter au donjon d'un chateau, prendre le bus (a ce sujet, on a vu a Kamikochi des files d'attente que je n'imagine pas ailleurs qu'a Eurodisneyland)...
 

queue queue2

Deuxieme regle : ramener un omiyage. Mais qu'est-ce donc ? L'omiyage, c'est un souvenir, tres souvent un cadeau que l'on ramene aux proches, amis, collegues apres etre parti en voyage (pour les collegues, afin de s'excuser de s'etre absente bien souvent). Voir la traditionnelle explication sur wikipedia.
Cette tradition genere une importante activite commerciale et on voit fleurir un partout des boutiques vendant ces fameux omiyage, qui sont avant toute chose des produits alimentaires, plus ou moins typiques de la region. Ainsi, si je concois que saumon, crabe, chocolat et produits laitiers soient typiques d'Hokkaido, que les produits derives de la pomme le soient d'Aomori, que les sobas (si, si, des pates, regardez les photos un peu plus loin pour vous en persuader) ou bien les produits fruitiers le soient de Matsumoto/Kamikochi, on trouve parfois des produits dits locaux un peu plus contestables : cheesecake de Kamikochi... y'en a partout au Japon des cheesecakes ou gateau a la banane de Tokyo !

omi omi2 omi3

La foule se presse dans les magasins pour y faire ses courses, cette petite selection d'images prises a Kamikochi tentant de retranscrire l'ambiance la-bas.

foule1 foule2

Troisieme regle : prendre des photos. Pas dur pensez-vous ? Et bien si, c'est dur de le faire suivant la mode locale... et autant le dire tout de suite, impossible pour nous ! Premierement, il faut faire la meme photo que tout le monde, du meme endroit que sur la brochure touristique, aide parfois en cela par les guides remis a l'entree des lieux visites (par exemple la carte du palais d'or a Kyoto renseigne ou prendre les photos). Adieu l'originalite, bonjour la cohue (voir la regle premiere pour ca !). Ensuite, il est tres fortement conseille d'etre soi-meme sur la photo que l'on prend. Plusieurs tactiques rendent la chose possible :
- profiter des moyens mis a disposition du touriste : il y a parfois carement des stands qui permettent d'etre pris en photo devant sa vue preferee (on a aussi croise ca a Hong-Kong, il est vrai que l'avenement de la photo numerique a facilite les choses et on est passe du polaroid au reflex numerique + imprimante... c'est tout de meme un peu plus encombrant !).

groupe

- venir en groupe (ou au moins a deux) et se prendre a tour de role (tres pratique). Si l'on ne veut pas finir sur la photo, on peut toujours prendre son conjoint ou sa conjointe, qui, ravi(e) de l'attention que vous lui portez, vous gratifiera automatiquement de son plus beau sourire (ca, c'est la theorie... en pratique, un air lasse et blase remplace tres souvent le sourire de star).

couple

- demander a quelqu'un d'autre de vous prendre en photo... pratique rependue partout dans le monde, rien de particulier au pays.
- venir avec un trepied : l'outil du professionnel ! La, on rentre dans le high tech, qui peut servir a se prendre seul (pratique, pas besoin de trouver une ame charitable) ou en famille. Je me rappelle d'ailleurs qu'on collegue japonait m'avais demande lorsque je lui annonca mon envie d'acheter un trepied si c'etait pour me prendre en photo avec Armelle... quelle idee (bon, je l'avoue, on en a use quelques fois ainsi... mais ca demeure une exception) !

trepied2 trepied

Pour en revenir sur l'obsession d'etre en photo devant les lieux visites, je me rappelle d'une jeune femme regardant dans le train ses images de vacances : 24 photos, sur lesquelles on pouvait la voir en alternance avec son ami tantot devant un lieu ou une vue celebre, parfois simplement devant une pancarte... mais pas une seule image vierge de figurant !
Quatrieme regle : l'elegance. Tres important l'elegance, meme si ca doit etre au detriment du cote pratique. Ce n'est pas parce qu'on voyage qu'il faut laisser sac de marque, vetements chics, bottes ou chaussures vernies a talon haut a la maison... et tant pis si ce n'est pas pratique pour marcher dans les cailloux !

classe vuitton bottes