Me voici de retour de Chine, après une journée / deux nuits passés là-bas pour le travail. Passage express pour une présentation chez un client qui permet de se rendre compte du monde qui sépare la Chine du Japon ou de l'Europe !
J'étais à Guangzhou, au Sud de la Chine, voir sur la carte ci-dessous :

carte_de_chine4b

Si l'aéroport, très beau et design, un peu à l'image de celui de Hong-Kong mais en plus petit, donne l'impression d'arriver dans un pays ultra-moderne, je me rendrai compte un peu plus tard que tel n'est pas encore le cas.

L'air est chaud et humide (le climat est subtropical dans cette région) et les petits picotements que je ressens dans le nez me laissent penser que la pollution doit être présente bien que je n'ai pas vu de grosses cheminées d'usines au cours de mon bref passage.
Pas le temps de faire de tourisme à notre arrivée... il est 22h passées et nous allons donc à l'hôtel, hôtel de luxe à la chinoise dont je parlerai un peu plus tard. Je commence donc mon petit reportage photographique par un aperçu de ma chambre, digne de celle d'un ministre (et ceci, pour 430 yuans la nuit... ça fait quelque chose comme 43 euros si je ne me trompe pas!).
Tout d'abord, le coin salon : télévision à écran plat, deux canapés, petit bureau avec accès internet (pas très rapide...).

CIMG3672 CIMG3674 CIMG3676

Ensuite, la chambre, sur laquelle il y a peu à dire:

CIMG3687 CIMG3688 CIMG3692

Petit détour par la penderie avant d'aller dans la salle de bain, car celle-ci est munie de portes coulissantes vitrées qui donnent dans chaque pièce.

CIMG3699 CIMG3700 CIMG3702

Salle de bain sympathique mais sans plus, dans laquelle on apprécie de trouver en plus du savon, shampoing, brosse à dents, peigne... (tout le nécessaire standard en Asie) un pèse personne et...

CIMG3703 CIMG3701

... préservatif, préservatif vibrant, nécessaire de nettoyage intime, ... au moins, ça annonce la couleur ! Il faut avouer que l'accès aux prostituées semble facile (après discussion avec quelques collègues locaux), que la file d'hôtesses (plus d'une vingtaine) attendant d'accompagner dans leur cabine les chanteurs au karaoke de l'hôtel laissait planer quelques doutes et que le sida semble être une forte préoccupation nationale (ce qui en soit est une bonne chose). Enfin, c'est tout de même plutôt surprenant et inattendu !

CIMG3704 CIMG3705

Mention spéciale pour la télécommande de la télé aussi, que j'allais oublier !

CIMG3681 CIMG3682

Pour ce qui est du paysage et des images de la vie quotidienne, elles ont toutes été prises dans le bus que nous avons emprunté pour faire la navette entre l'hôtel et le lieu où nous faisions la présentation.

La circulation et tout ce qui tourne autours des routes m'aura pas mal marqué : coups de klaxon incessants, jour et nuit, larges avenues, piétons qui traversent les 2x4 voies voie après voie et restent donc à attendre entre les voitures (en ville je précise, ce n'était pas une autoroute... mais quand même !), moyens motorisés à deux ou trois roues en grande quantité -  moto-taxis, tricycles avec une sorte de benne derrière dans laquelle s'entassent parfois deux personnes, beaucoup de femmes posées en amazone à l'arrière du vélo ou de la moto, parfois portant un bébé dans leurs bras!

CIMG3729 CIMG3740 CIMG3760

Pour ce qui est des paysages urbains, si l'on croise beaucoup de grandes artères et si les grands ensembles modernes commencent à apparaître, l'impression d'ensemble est tout de même d'une ville vieille, sale et plutôt pauvre, où les magasins ou ateliers ouverts directement sur la rue (sans devanture ou fermeture) sont nombreux, où l'on voit beaucoup de personnes assisses dehors sur le trottoir... photos de piètre qualité, mais je n'étais pas là-bas pour le tourisme !

CIMG3727 CIMG3722
CIMG3733 CIMG3790
CIMG3751 CIMG3809 CIMG3759
CIMG3775 CIMG3783 CIMG3737

Fin de ce récit de voyage avec l'afficheur du hall de l'hôtel et les 28 degrés de ce vendredi matin alors qu'il n'est pas encore 6h du matin. Je termine aussi par une anecdote... celle de notre retour en taxi jusqu'à l'aéroport, retour au cours duquel le chauffeur s'est arrêté à plus de 500m de terminal, nous tendant la main pour qu'on le paie avant de reprendre sa route... bonjour la confiance !

CIMG3820