L'article a mis du temps a arriver sur Aujourd'hui le Japon, car nous avions deja vu depuis plusieurs jours que le beurre etait rationne, et ce en differents endroits, aussi bien au Life pres de chez nous qu'au National Azabu lorsque nous sommes alles pique-niquer a Hiroo. Les photos ci-dessous sont de nous.

CIMG4223 CIMG4224 CIMG4247

Rayons de magasins dévalisés, ménagères affolées, non, la scène ne se passe pas dans un pays du tiers monde mais bien au Japon au XXI eme siècle.

Depuis le début de l'année, il devient de plus en plus difficile  de trouver du beurre dans les supermarchés de l'archipel.

Tout a commencé à l'automne dernier, quand  les premières restrictions concernant la vente de beurre aux professionnels sont apparues. Face à une diminution alarmante des stocks, les industriels, soucieux de leur image, étaient réticents, dans un premier temps, à faire subir les conséquences de la pénurie de beurre aux ménages, préférant pénaliser les pâtissiers et autres restaurateurs.

Cependant, la situation n'étant plus tenable, les restrictions touchent désormais le grand public. Depuis le mois de mars, de nombreux magasins de l'archipel ne sont plus approvisionnés et ceux qui le sont limitent l'achat à une plaquette par personne.

Et la situation n'est pas près de s'arranger. Les spécialistes estiment que les stocks de beurre, pour l'ensemble de 2008, s'élèvent à 10 000 tonnes, soit la moitié de ceux de 2007 !

Cette situation est le résultat d'un concours malheureux de circonstances.

En 2005, la production laitière nippone bat tous ses records. Résultats, une surproduction et plus de 900 tonnes de lait mis à l'égout pour la seule région d'Hokkaido. Pour éviter un nouveau gaspillage, les quotas sont diminués pour 2006 et 2007.

Cependant, dans un marché en augmentation constante, la demande est restée soutenue. De plus, l'Australie, principal fournisseur de produits laitiers du Japon ne peut lui venir en aide.

L'île continent ayant connu en 2007 sa plus forte sécheresse  depuis un siècle, sa production de laitage a subit un coup d'arrêt.

Bref, le Japon doit se tourner vers d'autres fournisseurs. Mais dans ce laps de temps, la pénurie s'installe. En attendant de nouvelles solutions, les plus grands producteurs du pays ont d'ores et déjà annoncé des augmentations du prix de vente du beurre pour le mois de mai.

A noter un commentaire interessant poste sur Aujourd'hui le Japon par un lecteur, qui donne une perspective differente a la situation. Alors, comme je ne sais pas trop a qui faire confiance... je le publie aussi !

Note au(x) journaliste(s) qui a/ont prepare cet article. Il faudrait voir a mieux creuser vos sujets, et a aller a la peche aux infos au lieu de repeter ce qu'ecrit deja la presse japonaise. La realite est qu'il y a eu manipulation des stocks de lait, la surproduction 2006 n'ayant servi que de pretexte. Du coup, le lait a boire a augmente de prix, le beurre doux (et meme sale maintenant) se fait rare, voire inexistant et ou se retrouve le lait, alors ? Sous forme de fromage, les industriels des produits laitiers ayant trouve la production de fromages plus rentable que celle du lait. Voila. Speculation pure et simple consequence d'un ordre directement donne par la Chambre syndicale des producteurs de lait, aux producteurs de lait eux-meme de reduire de moitie leurs capacites.
De toute facon, nous sommes desormais rentres dans un mouvement de fortes turbulences speculatives sur les matieres premieres, les valeurs boursieres ayant ete essorees pour un moment, les 'raiders' ont reporte leurs billes sur des produits de premiere necessite: ble, riz, lait, petrole (alors qu'il n'y en a jamais eu autant sur terre !) mais aussi et on en parle moins, papier... Voila ce qu'aurait dit un article bien documente.

Et pour documenter un peu plus ce sujet, il faut l'avouer fort etonnant dans un pays developpe comme le Japon, voici quelques extraits issus du magazine japonais Diamond :

Le Diamond fait remarquer que le beurre a pratiquement disparu des rayonnages des supermarchés japonais. Les livraisons sont rares et en petites quantités. Quand elles arrivent, les produits sont immédiatement pris d’assaut. Les magasins ont donc limité les achats à un paquet de beurre par personne.
Cette situation est une conséquence de la baisse de la production de lait au Japon. Depuis 1990, la consommation de lait est en baisse constante. Les producteurs ont décidé de réduire leur production pour la première fois, pour l’exercice 2006-2007.
Dans ce contexte, l’augmentation du prix de l’alimentation animale et la canicule de l’été 2007 ont joué un rôle accélérateur. La baisse de la production a dépassé toutes les prévisions. Les quantités sont donc insuffisantes.
Le manque de lait est, ajoute le magazine, un phénomène mondial. Les prix de cette denrée et des produits qui en sont dérivés enregistrent des augmentations sensibles.
Cette contraction de la production de lait est en grande partie absorbée par le beurre. Les fabricants achètent le lait à très bas prix. Le beurre ayant une durée de conservation assez longue, il est facile de réguler sa distribution.
D’après le Diamond, La principale région laitière du Japon, l’île de Hokkaido, a augmenté de 3% sa production de lait au mois de mars. Cela n’a pas favorisé le retour du beurre dans les rayons. Les acteurs du secteur estiment que les grands fabricants de pain et de gâteaux achètent toute la production pour se protéger de la hausse des prix du beurre importé et de la pénurie qui pourrait durer.
La situation actuelle est aujourd’hui paradoxale, s’étonne le magazine. Le marché ne reflète pas la réalité puisque, malgré la pénurie, les producteurs de lait ne parviennent pas à augmenter leurs prix, tout comme les fabricants de beurre.