Desole pour le titre assez lugubre mais il est a l'image d'une serie d'informations publiees au cours des derniers jours concernant une vague de suicides a base de sulfure d'hydrogene. On connaissait deja les personnes qui s'asphyxiaient dans leur voiture (seules ou avec des compagnons d'infortune) a l'aide de rechauds a gaz ou au charbon, mais la technique a evolue et semble plutot simple : elle consiste a melanger des produits menagers qui degagent alors ce gaz toxique. Gros probleme si je puis dire de la methode: les gaz ne s'arretent pas a la porte du candidat au suicide mais se propagent souvent au reste de l'immeuble, au risque d'asphyxier d'autres personnes. Un peu faineant, je ne vais pas faire de gros resume de la chose, mais je vous invite a aller voir quelques articles, tout d'abord en francais, puis en anglais :
- 28 avril, 2 mai, 12 mai
- 4 mai, 6 mai, 8mai, 12 mai, 13 mai, 15 mai

Tout d'abord, quand on voit le nombre d'articles en anglais en si peu de temps, on se rend compte que c'est un phenomene assez important ces derniers jours, on pourrait meme parler d'un effet boule de neige (59 cas sur le mois d'avril et 5 cas rien que pour la journee du 29 avril). La perspective d'une mort plus facile aurait-elle accelere la tendance ? Ensuite, comme le reporte un article, cela touche beaucoup de personnes jeunes (un article parlant de 60% des victimes ayant entre 20 et 30 ans). Autre point marquant mais semble-t-il assez commun dans le pays : la presence de cas de suicides groupes - un couple (27 et 21 ans) qui se suicide dans sa voiture en mettant un panneau qui previent les passants du danger du gaz, 3 hommes retrouves morts dans une voitures (eux aussi ages de moins de 20 ans), 2 hommes qui se suicident dans un hotel, provoquant son evacuation...