CIMG7845

Aussi etrange que cela puisse paraitre, le port de la ceinture n'etait pas encore obligatoire a l'arriere de la voiture au Japon. Mais depuis quelques jours les choses ont change et d'ailleurs les chauffeurs de taxis, qui jusqu'il y a peu s'offusquaient presque de nous voir mettre la ceinture, ne se genent pas pour le rappeler au client sitot celui-ci entre dans leur voiture, et ce bien qu'une affichette assez explicite soit presente.
Il est interessant de lire les commentaires publies dans un magazine japonais, le Shukan Bunshun (26/06) sur cette nouvelle reglementation ainsi que sur d'autres changement de la vie publique japonaise :

Le Shukan Bunshun consacre un article aux nouvelles règlementations adoptées par le gouvernement et dont l’objectif est, officiellement, de protéger le bien-être de la population.
Pour le magazine, cependant, ces mesures ont tendance à empiéter sur les libertés individuelles. L’hebdomadaire s’insurge contre l’ingérence du gouvernement dans de multiples domaines.
Ainsi, il regrette l’obligation d’apposer sur les véhicules un signe réservé aux conducteurs de plus de 75 ans ou encore d’attacher sa ceinture à l’arrière, des décisions qu’il considère comme inutiles dans la mesure où le nombre d’accidents de la circulation a déjà fortement diminué et que l’absence totale d’accidents relève de l’utopie.
Le magazine s’en prend également aux médias, qui deviennent de véritables organes publicitaires du gouvernement. Ils multiplient les articles et reportages qui démontrent la justesse des décisions des autorités, en s’appuyant sur des statistiques à la valeur discutable.
De plus, l’hebdomadaire juge que les mesures prises ne sont pas toujours désintéressées. Elles répondent parfois aux pressions de certains lobbys. Le Shukan Bunshun pense ainsi à l’obligation, décidée par l’agence de la police, de rendre obligatoire le port du casque à bicyclette pour les enfants de moins de 13 ans. Cette nouvelle règle s’ajoute à celle qui interdit de téléphoner ou de porter un parapluie en vélo.
Le magazine en vient à redouter, non sans humour, que le port de la ceinture et du casque deviennent obligatoires dans le Shinkansen, le TGV japonais.

Actuellement, il n'y a aucune reglementation concernant la cigarette dans les lieux "publiques" (je pense essentiellement aux restaurants). On se retrouve donc dans une situation ou il peut etre interdit de fumer dans la rue (ce sont les mairies de quartier qui decident semble-t-il), mais tolere en certains endroits dans les gares et surtout, dans les restaurants, qui possedent peu ou pas d'espaces non fumeur. Il y a peu de chance qu'une loi soit passee un jour a ce sujet, car il semblerait qu'un restaurant soit un lieu prive sur lequel le gouvernement ne peut legiferer de la sorte... mais a la lecture des commentaires de l'article, je n'ose pas imaginer les protestations qu'une telle loi genererait !