Deux articles en anglais de Mainichi m'ont donne envie defaire de mon cote une petite synthese. Morceaux choisis, on commence par un premier article qui nous relate le quotidien d'un... fonctionnaire, Tsugumasa Muraoka, 35 ans, qui travaille dans un ministere (Local Public Finance Bureau of the Ministry of Internal Affairs and Communications). Il accumule un total de 100 heures supplementaires par mois et dors 3h30 par nuit - si tous les japonais sont a ce rythme, c'est pas etonnant qu'ils s'ecroulent dans le train. Bien sur, ca a un impact sur la vie de famille - depuis son mariage en 1999, il n'a presque jamais pu diner avec sa femme. Il lui arrive frequemment de travailler le week-end, voir de rester au bureau la nuit. Il y a trois ans, sa fille alors agee de 1 an pleurait quand il la prenait dans ses bras tant elle ne le connaissait pas. La semaine, il ne voit sa fille que 15mn au petit dejeuner. Le reste de l'article est un peu moins interessant car plus centre sur les pratiques des politiques, mais edifiant tout de meme dans l'approche du pays vis-a-vis du travail et de l'individu, les hommes politiques n'hesitant pas a envoyer leurs questions aux membres de l'administration la veille au soir... pour une reponse obligatoire le lendemain - en comparaison, l'article signale qu'en Grande-Bretagne, ou les officiels font aussi des heures supplementaires mais bien moins importantes, de telles questions sont posees 2 semaines en avance.
Le deuxieme article essaie au travers de quelques questions d'expliquer la tendance nationale aux heures supplementaires.
Combien de temps travaillent les japonais ?
D'apres l'OCDE, entre les americains, japonais, anglais, allemands et francais, ce sont etonnament les americains qui travaillent le plus en une annee : 1797h par an, suivis de peu par les japonais (13h de moins). Neanmoins, les japonais ont le plus haut pourcentage d'employes travaillant plus de 50h par semaine, avec 28.1%. Il faut noter que les japonais travaillent moins actuellement qu'ils ont pu le faire par le passe, du milieu des annees 50 au debut des annees 70.
Les japonais ont-ils moins de conges ?
Dans les pays occidentaux, il est normal pour les travailleurs de prendre 2 a 4 semaines de vacances en ete ou a Noel. Au Japon, alors qu'ils ont droit a une moyenne de 17.7 jours de conges payes par an, les employes ont pris en moyenne 8.3 jours en 2006, soit 46% de leur du. De plus, seuls 0.5% des hommes ont pris leur conge parental en 2005. La loi n'est qu'une facade.
Comment expliquer de tels horaires ?
La productivite des travailleurs semble etre au coeur du probleme. Une etude menee en 2005 parmi 30 nations de l'OCDE a classe le Japon 20eme, et dernier parmi les 7 pays les plus industrialises. Les japonais travaillent longtemps, mais ne sont pas efficaces - j'ai ma theorie sur la question: les japonais travaillent plus pour gagner plus, les heures supplementaires etant payees. Ca vaut ce que ca vaut... mais je ne pense pas avoir tout faux.
Quels sont les problemes generes ?
Je fais une impasse sur les problemes de sante pour parler de la vie de famille - en Angleterre, les hommes s'occupent de leur enfant en moyenne 90 minutes par jour, 70 minutes en Suede et 59 en Allemagne. Au Japon : 25 minutes. Les hommes sont tellement occupes qu'ils deleguent tout a la mere. Ceci pourrait notamment expliquer le declin de la natalite.
Pourquoi n'y-a-t-il pas d'amelioration ?
La situation est complexe. Beaucoup d'entreprises ont arrete d'embaucher apres l'explosion de la bulle financiere et il y a un manque d'employe de niveau moyen. La competition mondiale pourrait aussi peser sur les PME. Enfin, le "caractere national" pourrait aussi etre un facteur : les japonais sont connus pour travailler longtemps - ils sont conditionnes des l'ecole de toute facon, avec tous les cours du soir qu'ils suivent et il n'est pas rare de voir des ecoliers tomber de fatigue dans le train.
Qu'en est-il du "caractere national" ?
Une enquete conduite en 2007 par le ministere de la sante et du travail a montre de 25.2% des sondes ont rapporter de l' "hesitation" a prendre des conges, et que 42.5% ont "de l'hesitation" a le faire - je dois avouer avoir du mal a comprendre la nuance. La raison donnee par 66.2% des sondes est qu'il cause de la gene a leurs collegues. Pour ce qui concerne les femmes qui ne prennent pas de conge maternite, 50% ont dit que c'etait a cause de l'atmosphere au travail. Cela semble indiquer que les japonais se sentent coupables de prendre du temps libre lorsque les autres travaillent - le poids des traditions ou de la societe est tout simplement impressionnant !
Je laisse les anglophones lire le reste de l'article, mais c'est la premiere fois que le lis quelque chose d'aussi clair sur le sujet, qui conforte pas mal de mes opinions.