En effet, j'ai encore eu ce midi le récit d'une histoire de japonaise devenue hystérique après une rupture, à qui il a fallut faire quitter l'appartement avec l'aide de la police après 3 heures de négociations infructueuses et qui plus de 6 mois après continue de poursuivre son ancien amoureux.
Saccageuses d'appartements, stalkeuses, ça fait tout de même une belle liste. Même si ça ne représente pas la majorité (tout du moins je l'espère), messieurs, méfiez-vous tout de même !