Les japonais ont une facon tres interressante d'attendre Noel. Plus motives que les occidentaux dans la preparation des fetes, les decorations de Noel sont installees aux quatre coins de Tokyo depuis le debut de novembre deja, et les chants de Noel nous suivent partout...dans les magasins et restaurants.

Pourtant Noel pour eux, c'est comme Halloween pour nous...mais ca marche bien, tres bien meme. En allant poster mes cartes de Noel, voici ce que j'ai vu dans mon bureau de poste: un orchestre de cloches (je ne parle pas des femmes! non non!) qui nous faisait profiter des melodies de Noel...ca ressemble un peu a un cachemar au final tellement ca nous poursuit partout, je n'ai pas ose faire de film, mais c'etait bien joli:

CIMG3346 CIMG3349

Et le titre de ce billet, je le tiens tout simplement de la vitrine d'un resto du quartier ou je travaille (cf deuxieme photo). Le staff, voulant souhaiter un MERRY CHRISTMAS aux passants etant dehors ont bien pris soin de tourner les lettres vers l'exterieur, qui deviennent une par une lisibles, mais ont ecrit de gauche a droite depuis l'interieur! Le resultat est sensationel! Le bucho qui m'accompagnait a essayer de defendre le resto tant bien que mal en disant qu'en japonais, on pouvait lire de gauche a droite, de droite a gauche et de haut en bas quand nous etions encore a l'interieur de restaurant, mais apres le dejeuner, devant la vitrine, Numakura-san a laisse tombe ses arguments et a bien ri avec moi!

Noel, c'est le 25, et au Japon, la tradition veux que l'on passe le nouvel an en famille et non Noel. (Noel, ca ressemblerait presque a une deuxieme St valentin, les couples dinnent ensemble.) Le nouvel an, c'est l'occasion des bonnes resolutions et surtout du grand menage a faire en famille (que nous serions plus enclins a faire au Printemps en France)...les decorations de Noel dans les rues et magasins sont donc toutes retirees le 25 au soir pour laisser place a la tradition.

C'est la que les japonais sont extraodinaires (en marketing je veux dire): Ils arrivent a adopter de nouvelles fetes (tant que cela peut etre lucratif), sans pour autant oublier leur propres traditions.