matsumotoOn dit jamais deux sans trois... mais pour nous, ce troisieme week-end  de trois jours en 4 semaines ne ressemblera pas aux deux autres, perdus pour cause de decallage horaire et de mauvais temps. Cette fois, nous partons de Tokyo; notre destination:Matsumoto et Kamikochi.

 Situe a la porte des Alpes japonaises, Matsumoto(松本) a retenu notre attention car on y trouve l'un des chateaux les plus reputes du Japon, le chateau noir de Matsumoto, qui comporte le donjon de 5 niveaux le plus ancien du Japon (1593) et des remparts et douves datant de 1504.

Kamikochi(上高地) est une station dans les Alpes aux paysages au demeurant sympathiques et facile d'acces depuis Matsumoto (et en plus, on peut y faire des randonnees plates en vallee...parfait pour le genou encore convalescent de Laurent) 

Le voyage

Notre destination decidee le vendredi, nous sommes un peu en retard pour nos reservations. Une fois l'hotel reserve, un business hotel (les ryokans etaient deja tous complets...normal pour un WE de trois jours) propre, aux grandes chambres, avec vue sur la chaine des Alpes japonaises et surtout tres bien place, a 3-4 mn de la gare et a 5-6mn du chateau, Laurent se charge de nous reserver nos billets de train. C'est la que nous nous souvenons que les WE prolonge se preparent a l'avance: les seuls trains disponibles restants sont ceux de 7h00 et 12h00.  Pour profiter de la journee, nous decidons de tenter notre chance dans le super Azusa de 10h00 en wagon non reserve. Arrives 30 minutes avant le depart sur le quai, nous nous retrouvons devant la realite du tourisme au Japon: une queue de 15 metres devant chaque porte des wagons en jiyuseki (自由席= non reserve). Une multitude de touristes,essentiellement des vieux de la vieille, qui connaissent tous les trucs et astuces des voyages bons marches (mais pourquoi donc ces retraites partent en meme temps que tout le monde? La nostalgie des gares surpeuplees et du rush du matin?). Nous multiplions nos chances en prenant chacun une file d'attente par les deux extremites d'un meme wagon. Bonne pioche puisque la file de Laurent a ete considerablement retardee par 4 randonneuses bloquant le passage: elles s'etaient mises a l'oeuvre des leur arrivee dans le wagon pour retourner leurs sieges et en faire un salon de papotage, recompense de 50mn de patience passees sur le quai. Moindre mal pour mon cote de la file, le retard de l'entree droite aura profite aux derniers de gauche (dont moi). Je reussi, en escaladant les premiers voyageurs encore en train de s'installer, a gagner les deux dernieres places cote a cote!

quai train

Le voyage a commence a l'image de ce qui nous attend ces deux prochain jours: en file d'attente.

Matsumotooooo

"Matsumotoooo, Matsumotooooo desu" (la facon de le dire la bas est tres differente de ce qu'on peut entendre dans le reste du Japon: le Lonely Planet le disait, et nous avons pu le verifier de nos propres oreilles...l'intonnation est tres etonnante).

Arrives a Matsumoto, micro tour a l'office du tourisme, check-in a l'hotel, dejeuner dans un mini "viking "(バイキング, "buffet" en japonais) Italien au look Balinais et a la carte Indo-mexicaine (pres de Sensaibashi, surprenant, mais fort sympathique) puis nous filons decouvrir ce magnifique chateau noir. Le soleil est au rendez vous, il fait bon, les faces sud-sud-ouest du chateau donnant sur les douves sont eclabousses de soleil, le blanc est flashie et les murs laques noirs brillent des reflets des douves, difficile de trouver la bonne lumiere: nous mettons pres d'une heure a faire les 200 metres de douves.

chateau

 Le parc du chateau n'attire pas notre attention de photographes, et pour cause, il est envahi de grandes tentes blanches ou sont alignes de nombreuses  echoppes de sobas ou les gens se pressent et font la queue. Il y a du monde, ce Week End, a Matsumoto, c'est la fete du Soba, l'une des grandes specialites locales. 

DSC_3603 DSC_3204

 

Nous apprecions les barques a moteur qui defigurent les douves, les panneaux de soba, et les touristes gavant les carpes Koi plus qu'il ne faut pour le plus grand bonheur des enfants (et de mon objectif ;-) avant de rentrer dans le chateau.


 DSC_3235  DSC_3240

Un donjon de 5 niveaux, mais 6 etages (voyez sur les photos, le deuxieme etage est legerement plus haut que les autres, c'est pour mieux dissimuler le troisieme etage secret).

DSC_3279

L'interieur est sympathique, bien preserve, les escaliers sont raides, tres raides et atteindre le 6eme etage se gagne au prix de files d'attentes et d'escaliers trop raides pour que nous y soyions a l'aise avec nos sacs photo et nos chaussures a la main. Et oui, dans un chateau japonais on se dechausse!! Ca glisse, le bois du plancher reste entretenu, lustre par les chaussettes des nombreux touristes.

 

DSC_3348 DSC_3335

L'interieur du chateu est eclaire grace a la reverberation du soleil sur les douves, et la vue sur les Alpes et Matsumoto est  degagee malgre un chateau  construit  au niveau de la ville (et non pas en hauteur comme on le voit souvent).

DSC_3297 DSC_3298

DSC_3330

Apres pres de 3 heures sur place, le coucher de soleil nous offre un chateau dore a souhait, une periode de la journee trop courte.

coucher coucher_2

Nous revons alors d'un chateau eclaire entre chien et loup, mais la ville de Matsumoto ne l'eclaire que lorsqu'il fait bien noir. En attendant la nuit, nous allons diner chez Marui, un restaurant vivement recommende aux "Tofu lovers" dans le Lonely planet, et nous sommes de grands "Tofu lovers". Arrives au septieme etage de l'Espa, nous nous retrouvons devant une devanture peu attirante, un pas de porte que nous n'aurions probablement pas franchi si nous n'y avions pas reserve une table. Et nous n'avons pas ete decus. Au menu, tofu de sesame 胡麻豆腐, nameko dofu なめこ豆腐 (aux champignons), uno hana うの花 (restes du tofu presse), chuka yakko 中華ヤッコ (salade chinoise avec du tofu et des kara-age de poulet), denraku 田楽 (batonnets de tofu grille avec une sauce du style miso), tokkuri-mushi とっくり蒸(sorte de flan de tofu a l'oeuf), et agedashi-tofu 揚げ出し豆腐, du tofu en tempura et des tempura de legumes).  Nous n'avons pas reussi a tout manger, mais avons apprecie ce repas dans un restaurant qui partage son espace sonore avec l'etage des jeux d'une grande surface nippone (o__O;)

CIMG8696 CIMG8692 CIMG8693

CIMG8699 CIMG8701  CIMG8704

 

CIMG8705 CIMG8707

Retour au chateau les papilles comblees et le ventre plein pour une seance photo sur trepied du chateau noir sous les pleins feux des projecteurs... un peu trop eparpilles d'ailleurs , il est difficile de trouver le bon angle de vue qui permet de sortir tout spot du champ. Alors que Laurent prend les photos du chateau, je m'amuse du jeu des canards et des carpes, se battant pour attraper les papillons de nuits qui s'approchent trop de la surface de l'eau.

DSC_3476 soir

DSC_3488 DSC_3494

Ce fut une journee bien agreable a Matsumoto, sous le soleil promis par la meteo de la semaine. Dimanche est aussi prevu ensoleille, pourvu que ce soit le cas.

Deuxieme journee, Kamikochi

A peine leves, nous ouvrons les rideaux pour verifier l'etat du ciel de ce jour: un epais rideau de nuages bouche la vue sur les Alpes, quelques rayons de soleils percent sur Matsumoto meme. Avant de prendre le bus pour Kamikochi, nous avons le temps pour quelques prises de vues du chateau de jour avec une lumiere malheureusement a peine plus douce que la veille (le soleil se leve trop tot ici pour profiter des belles lumieres matinales tout en se levant a des heures raisonnables). 

Arrives 45 minutes a l'avance, nous obtenons les premieres places dans le bus; ce qui nous permet de profiter du paysage. Le beau temps est revenu.

bus bus_2

Les embouteillages eux aussi sont au rendez vous. Kamikochi n'est ouvert au public que d'Avril a fin Octobre.  (Au retour, le chauffeur nous confiera que les 2000 places de parking avaient affiche complet pour la deuxieme journee consecutive depuis bien longtemps.) Nous descendons au lac Taisho-Ike, forme en 1915 par l'eruption du mont Yakedake qui bloquat la riviere Azusa. Taisho ike est au debut de la randonne qui nous fera remonter le long de la riviere sur 3,8km. Premiere deception, une multitude de barques polluent ce milieu naturel! Tant pis pour les photos, nous nous installons pour dejeuner et profitons du mode (ou plutot de la mode) touristique des "randonneurs" du coin (vous en entendrez bientot parler). Les canards de Kamikochi pourraient etre compares aux daims de Nara, pas sauvages pour deux sous, un sac de picnic aux pieds et ils se dirigent droit vers vous!

DSC_3616 DSC_3628

DSC_3626 DSC_3712

 

La randonnee, comme promis, est plate... nous profitons de la faune locale: deux corbeaux sur un arbre mort, des dizaines de canards gourmands et joueurs, trois singes sur la rive opposee, et une multitude de promeneurs japonais.. La nature est belle, tres belle. Les sous-bois sont tres bien arranges, l'eau est pure et teintee d'un bleu parfois surprenant.

DSC_3667 DSC_3749

DSC_3724   DSC_3743

DSC_3770  DSC_3703 

 

La promenade se termine sur le kappa-bashi qui est le symbole de Kamikochi. Et comme c'est le symbole, tout le moinde y va...le pont est litterallement "blinde", et il faut presque faire la queue pour le traverser. Des deux cotes, les echoppes de cadeaux souvenirs sont prises d'assaut.

DSC_3782

 Il est a peine trois heures. Nous pensions passer plus de temps sur place, mais ne voyant pas tres bien que faire d'autre, et nous souvenant des bouchons du matin, nous decidons d'essayer une place dans le bus de 15h15. Nous passons entre les deux files d'attente de 300 metres (au moins!) pour les bus en direction des parkings (les voitures particulieres sont interdites d'acces dans cette zone protegee) et pour notre plus grande chance, le reseau de bus avait prevu non pas un seul mais trois bus de 15h15 pour Matsumoto! Le chauffeur de notre bus s'amuse a faire le guide et a nous signaler les singes se promenant et a nous raconter l'histoire geologique de la region.

Nous arrivons a 17h15 a Matsumoto, et prenons le temps de diner au Doma-Doma, une Izakaya a l'architecture tres japonaise, une sorte d'ancien grenier tout en bois ( une sorte de petit Gompachi a Matsumoto pour ceux qui connaissent).

IMG_3195CIMG8820 CIMG8827  CIMG8824

CIMG8835 CIMG8828  CIMG8831


La carte est des plus sympathiques, le staff dynamique, et nous profitons pleinement de petits plats divers avant de reprendre le train pour Tokyo a 18h30.

Nous sommes contents de ce WE, avons profite pleinement de ces deux jours de beau temps. Notre Lundi etait prevu pluvieux et nuageux, et il l'a ete. Nous pouvons faire confiance a la meteo japonais de temps en temps!

Repos, Rangement, Nettoyage, Repassage, Sport, Courses, notre lundi a ete utile en ce sens que nous sommes prets a retouner au travail demain. Une petite semaine de 4 jours, qui s'annonce chargee de reunions pour nous deux.