Titre qui n'annonce pas la couleur et le contenu de ce post... mais qui resume mon etat d'esprit du jour. Alors que cette semaine j'avais collecte quelques articles glanes ca et la sur les gouts un peu pervers locaux dans le but d'en faire ulterieurement un article, j'ai recu aujourd'hui en me deplacant a Nagoya un de ces paquets de mouchoir servant de support publicitaire (un article a venir sur ce sujet) vantant les merites d'un bar, le 'nana cafe' (on ne l'invente pas !) qui propose:
1. des magic mirror pour mater les filles sans etre vu
2. des ecrans de tele sur lesquels on peut zoomer sur le decolete des filles
3. de talk rooms ou on peut aller parler avec des demoiselles (enfin un peu d'action !)
4. et plus si affinites (en dehors du bar par contre)...

CIMG4622 CIMG4623

(photos censurees pour ne pas faire de pub trop directe)

Et si on regarde le peu le rabat interieur, on y trouve, je suppose, un avant gout de ce qu'on peut voir a l'interieur du bar !

CIMG4625

Ceci m'amene a parler des fameux articles collectes ca et la, dont le premier parle justement de bars ou l'on peut venir admirer les culottes des serveuses. L'article original est en anglais et peut etre lu ici. Si je cherche a en resumer les points les plus marquants:
Dans les annees 80, les bars ou les serveuses se promenaient sans culotte pour permettre aux clients d'admirer leur intimite ont explose a Tokyo, mais une politique plus stricte menee par le gouverneur conservateur de la municipalite, Shintaro Ishihara, a entraine leur fermeture. Neanmoins, les bars ou les serveuses devoilent leur lingerie sont demeures populaires. Suit la description d'un de ses bars situe a Ikebukuro (je ne ferai pas de pub en donnant son nom) : 15 sieges au comptoir, quelques tables rondes equipees d'ecrans LCD... jusqu'ici rien de vraiment anormal. Ca le devient quand on voit le prix du cafe, 1200 yens, soit 3 fois le prix habituel ! Et les choses deviennent veritablement differentes lorsque la serveuse vous apporte ledit cafe, car des cameras filment sous sa jupe une image qui apparait sur l'ecran faisant face au client. Client qui peut, en parlant un peu avec la serveuse, profiter egalement de son decolete. Dans un autre bar situe dans le quartier 'chaud' de Kabukicho a Shinjuku, la serveuse vous amene votre biere coincee entre ses seins (moyennant un supplement, apres avoir retire son soutien gorge) et si vous payez un autre extra, vous pouvez soulever sa jupe a l'aide d'une canne a peche (c'est d'un gout !).

On retourne a Nagoya ou recemment quelques affaires de prostitution enfantine/adolescente ont eclate. J'en avais deja un peu parle dans un article precedent, cette pratique est bien evidemment interdite... mais encore assez repandue. Les rencontres se font souvent via des sites ou des cafes de 'matchmaking' (c'est bizarre... ca ressemble pas mal a la pub que j'ai recoltee !). L'exemple que je retiens est celui d'un representant officiel du gouvernement de la prefecture de Aichi (Nagoya), 44 ans, qui eu des relations sexuelles avec une jeune fille de 16 ans apres lui avoir promis de lui louer un appartement (300.000 yens par mois tout de meme!). L'article integral (encore en anglais) est ici. Dans deux autres exemples, il s'agit cette fois d'un prof (a Tokyo) et d'un employe de banque de 26 ans, encore une fois a Nagoya (celui-la est moins riche que le precedent, n'offrant que 40.000 yens), mais je ne rentre pas plus dans les details, les article sont ici et la.