Nous nous sommes levés ce matin avec le soleil (4h30, c'est pas une heure pour des vacances !) afin de nous rendre au marché de gros le plus connu du Japon, Tsukiji, qui est essentiellement un marché aux poissons et fruits de mer. Pourquoi si tôt? Parce que le pic de son activité est aux aurores avec les enchères de thon, thon qu'il faut ensuite dépecer et vendre. Le plus tôt on y va, le plus il y aura d'animation et malgré l'heure matinale, il y avait pas mal de touristes bien informés sur le chemin du marché lorsque nous sommes sortis de la station de métro.
Grosse séance photos, le marché m'a bien inspiré. Plutôt que de m'amuser (enfin, c'est un bien grand mot !) à télécharger toute ma sélection de photos (50, ça commence à faire beaucoup), on va en faire un petit film.
En attendant le montage, quelques commentaires sur notre visite. Tout d'abord, ça grouille vraiment de partout quand on y va à l'heure de pointe : à pied, trainant une charrette à bras ou sur un chariot à moteur, il y a une multitude de travailleurs que l'on gène perpétuellement. Ma mère était ressortie assez effrayée lorsque nous avions fait la visite, ne sachant pas trop où se ranger pendant que nous prenions des photos mon père et moi (où qu'on se mette, on gène). Armelle a éprouvé un peu le même sentiment ce matin en me voyant esquiver les chariots (ou plutôt les chariots m'esquiver). C'est une véritable fourmilière et c'est presque miraculeux que les touristes soient encore autorisés à y aller, d'autant plus miraculeux quand on constate des comportements aussi STUPIDES que ceux que j'illustre ci-dessous par ces deux photos qui se passent de tout commentaire !

IMG_9516 DSC_2092

J'avais déjà vu des gens traîner leur grosse valise dans les allées, mais là, c'était une double première !

Nous avons achevé notre visite par un petit-déjeuner à base de sushis, tradition de toute visite là-bas. Munis de notre guide des sushis de Tokyo, nous nous dirigeons vers notre premier choix... pour faire face à une queue de facilement 2h. Armelle entame le dialogue avec un des employés du restaurant qui lui dit que les gens viennent dès 5h (!!!) du matin pour être sûrs de ne pas trop faire la queue... du délire ! Chacun fait passer le temps comme il peut dans la queue, comme cette jeune femme qui regarde la télé sur son téléphone, à l'abri de son ombrelle.

DSC_2289 DSC_2287 DSC_2292

Nous n'avons pas eu le courage d'attendre aussi longtemps et nous sommes donc rabattus sur notre deuxième choix, d'un très bon niveau (même les coquillages qu'on ne mange jamais d'habitude étaient tendres, à notre grande surprise). Pas de photos du repas car c'était étrangement interdit, mais la photo de la pancarte pour cette adresse que nous recommandons. A noter qu'il s'agit du plus vieux restaurant de sushis du marché (160 ans).

DSC_2281